Rampon, le visionnaire

Construction de la chapelle

Pèlerinages et guérisons

La déchéance et l'oubli

Remise en état des lieux

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 


La chapelle à l'heure actuelle

 

 




















 


Chapelle vue
de l'arrière du bosquet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 




























 

Non loin de la ferme de Lavialle située sur la commune de Mourjou, à l'extrême nord de Calvinet, sur la crête de la colline, on découvre un panorama magnifique.  C'est là, au milieu d'un bosquet, que se trouve la chapelle du Puy Capel.




Rampon le visionnaire

En ce temps là, vivait à la ferme de Lavialle un brave menuisier qui travaillait irrégulièrement, et affectionnait un peu trop la "dive bouteille". Il se nommait Jean Cantuel, mais quand il avait bu, il exigeait qu'on l'appelât Rampon de Galifaud, titre qui le mettait au rang des châtelains du pays.

Un soir, Rampon, un peu éméché, sans doute, prétendit avoir vu le Christ sur la colline. Le lendemain, sans plus tarder, il alla consulter le Maire de Calvinet pour lui demander l'autorisation de planter une croix sur le lieu de l'apparition. Voici la déclaration du Maire de l'époque, un nommé Arsène Garrouste, telle que l'a reproduite Cantuel dans son journal des guérisons qu'il tenait à jour :

"Permission donnée à Cantuel Jean :

Aujourd'hui, douze mai 1879, le sieur Cantuel Jean, menuisier, originaire de Lavialle, commune de Mourjou, étant venu me prier de lui permettre de planter une croix au Puy Capel, propriété dépendante des biens communaux de Calvinet, l'ai autorisé sous la réserve que cette autorisation ne porterait nulle entrave à la jouissance des produits de ces terrains sans que le dit Cantuel puisse jamais invoquer le titre de propriété par le seul fait de l'autorisation demandée :

Permettons à Monsieur Cantuel de planter tel nombre de croix qu'il lui plaira dans l'intérêt de la religion sans toutefois nuire aux usufruitiers et propriétaires du dit terrain nommé le Puy Capel.

Fait à Calvinet le 12 mai à la Mairie de Calvinet.
Garrouste Arsène

Pour extrait conforme 11 décembre 1880.
Cantuel Jean

début

Construction de la chapelle

Rampon, sans plus attendre commença à édifier de ses propres mains une chapelle sur la colline et bientôt, sa construction achevée, les habitants du village de Calvinet ainsi que de nombreux visiteurs, curieux de voir l'oratoire du Puy Capel et son ermite commencèrent à affluer, déversant leurs offrandes dans le tronc que Rampon avait eu la précaution d'installer à l'entrée de la chapelle.


   
     

L'intérieur de la chapelle

Signalons en passant que cette chapelle n'a jamais été ouverte au culte, car, dès le début, le curé de Calvinet, surpris que le Christ eut apparu à ce personnage, mit ses paroissiens en garde et avertit Monseigneur Lamouroux, alors évêque de Saint Flour; qui malgré les supplications réitérées du visionnaire, n'accorda jamais l'autorisation demandée.

Pèlerinages et guérisons

Néanmoins les visiteurs et les pèlerins n'en continuèrent pas moins à se rendre de plus en plus nombreux à la chapelle du Puy Capel édifiée avec l'appui et la générosité de plusieurs communes du canton, et même d'ailleurs, qui n'hésitèrent pas à estampiller de leur sceau officiel, en guise de reconnaissance, les nombreuses guérisons obtenues lors des pèlerinages au Puy Capel.

On venait, en effet, de fort loin du Cantal, du Lot, de l'Aveyron, quand on souffrait du mal de dents, des maux de gorge, des maux de jambes, des rhumatismes pour tout dire, et l'on repartait guéri sur le champ la plupart du temps, ou complètement soulagé.

début

 

La déchéance et l'oubli

Mais les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Après une certaine opulence, vint la déchéance, l'oubli total. Du grade de visionnaire et de séducteur de foules, Cantuel sombra dans la misère. Une châtelaine du pays, charitable aux pauvres âmes, prit l'ermite sous sa protection. Au soir de sa vie, Rampon allait dans les foires raccommodant les parapluies, rajustant, tant bien que mal, des vieilles poteries et faïences qu'on lui présentait.

"A l'occasion, orateur enflammé et burlesque, écrit l'Abbé Antoine TRIN dans sa monographie sur Calvinet, les enfants se groupaient autour de lui et s'amusaient de ses grands gestes, de ses éclats de voix, de ses périodes sonores parlant de la religion, de socialisme et de fraternité."

Cantuel mourut le 2 juin 1923 à Lavialle tout près de la chapelle où il voulait reposer. Mais n'ayant rédigé sans doute aucun testament de son vivant, concernant ses dernières volontés, il fut enterré dans le cimetière de mourjou dans la plus stricte intimité.

début


Un magnifique panorama

Remise en état des lieux

Après avoir souffert des intempéries et laissée, durant de nombreuses années, dans un délabrement complet, la chapelle de Puy Capel, a été finalement restaurée par la famille habitant de Lavialle et propriétaire du bâtiment, qu'elle entretient toujours depuis.

C'est ainsi que tous ses abords autrefois envahis par une flore envahissante, sont aujourd'hui débroussaillés et ornés de fleurs et d'arbustes.

Vu le panorama à 300 degrés qui s'offre sur ce site, l'association "Calvinet-Patrimoine a eu dès 2011 l'initiative de créer une table d'orientation suivie un peu plus tard d'une lunette d'observation à usage gratuit. De nombreux chemins conduisent ou passent par cet endroit. Une agréble balade à faire seul ou en famille. Possibilté de pique-niquer sur place.

  

début